Bien-être·Confidences·Pensées·Santé·Vie perso

Septembre 2021 et confidences…

Bonjour tout le monde !

J’espère que vous allez bien en ce mois de Septembre qui se montre bien ensoleillé dans notre région bretonne.

Pour ma part, il y a bien longtemps que je n’ai pas rédigé d’articles sur ce blog. Parfois, j’ai pu venir lire certains des vôtres, mais sans beaucoup de régularité toutefois…

Coucher de soleil sur la pointe finistérienne.

J’avais besoin de prendre du temps pour moi. J’avais besoin de me poser et de réfléchir à ma vie et à son sens. Je ne suis pas encore arrivée au bout de mon cheminement, mais j’ai l’impression que j’avance petit à petit.

Il y avait également le fait que je ne me sentais plus capable d’écrire, bien qu’ayant fortement envie de le faire. Aujourd’hui, tout a mûri et c’est pour cela que je rédige cet article.

Je m’étais confiée à vous il y a quelques mois dans mon article Printemps 2021 et confidences. Je me retrouvais à nouveau face à des problèmes de santé que j’avais déjà rencontrés et que je traîne depuis plusieurs années. Je vous disais alors à quel point j’étais persuadée que mon corps m’envoyait des signaux d’alerte pour me faire prendre conscience de certaines choses et, notamment, d’une situation (professionnelle entre autres) qui ne me convient pas.

Depuis, je vis toujours avec les mêmes douleurs, réparties dans tout le corps, de la nuque jusqu’au pied, mais ces douleurs sont essentiellement localisées à gauche. Cela me provoque des engourdissements, des fourmillements aux extrémités, des sensations de décharge électrique, un blocage total du dos ou de la jambe parfois… Les douleurs sont souvent constantes, diffuses ou plus précises. Elles me réveillent très régulièrement la nuit et peuvent fortement handicaper mon quotidien.

Mais j’apprends à les soulager : la chaleur m’apporte beaucoup de réconfort, ainsi que mes séances de kiné. J’alterne entre balnéothérapie et massages, et ça me fait du bien, même si ce soulagement n’est que momentané.

Le plus dur était de vivre dans l’attente d’un bilan médical qui allait pouvoir m’indiquer la cause de ces douleurs…

Durant l’été, j’ai pu voir les choses avancer grâce à une série d’examens. J’ai d’abord passé une IRM lombaire qui a révélé qu’il n’y avait pas de récidive de hernie sur cette partie du dos. Après un électromyogramme (oh comme c’est désagréable !) des membres inférieurs, la neurologue m’a expliqué que mes douleurs dans le bas du dos et la jambe sont liées, d’une part à des séquelles sur le nerf sciatique, qui est resté trop longtemps endommagé, et d’autre part à une « mauvaise interprétation cérébrale » de la douleur. En d’autres termes, mon cerveau aurait mémorisé la douleur telle que je l’ai ressentie il y a plusieurs années et, depuis, je n’arriverais pas à la gérer !

Bon… J’avoue qu’il m’a fallu plusieurs minutes pour tenter de comprendre ce qu’on m’expliquait et pour accuser le coup de cette nouvelle…

Et ce n’était pas fini ! L’IRM des cervicales a révélé que j’avais de l’arthrose un peu partout mais aussi trois hernies !!! Deux d’entre elles sont apparemment assez petites mais il y en a une qu’il faut surveiller car elle vient parfois appuyer sur mon nerf, d’où les douleurs dans le bras. A ce moment-là, je pensais donc avoir l’explication à mes douleurs et j’attendais la suite des examens pour être davantage fixée…

Mais, lors de l’électromyogramme des membres supérieurs, la neurologue m’a dit que tout allait bien et que, une fois de plus, mes douleurs sont liées à mes propres tensions ! C’est en grande partie parce que je suis tellement contractée que j’ai mal !

Cette fois, j’ai pleuré en sortant de mon rendez-vous. Même si je suis persuadée, comme je vous l’ai dit, que mon corps exprime tout ce que je garde en moi, c’est difficile à admettre dans le sens où ces douleurs, je ne les invente pas ! Je me suis alors sentie bien seule et incomprise…

J’attends maintenant de revoir la rhumatologue pour faire avec elle un bilan de ces différents examens et avoir des perspectives plus précises quant à mon avenir. Je me pose plein de questions ! Pour le moment, mes arrêts sont prolongés mais combien de temps cela va-t-il durer ? Et quel avenir professionnel vais-je pouvoir envisager ? Mon corps ne me permet pas de tenir longtemps debout sans pouvoir me reposer ; les trajets en voiture sont vite pénibles et je fatigue très vite…

Autant de questions qui restent pour l’instant sans réponse…

J’ai essayé d’en comprendre davantage en lisant un livre de Michel Odoul, Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi.

Si certains éléments m’ont paru un peu compliqué (il est surtout question de médecine orientale et d’éléments de psychoénergétique), d’autres points ont suscité chez moi un grand intérêt. L’auteur insiste en effet sur l’idée que « notre corps parle » et qu’il faut « savoir l’entendre » : « Les cris du corps sont des messages de l’âme ».

Les parties traitant des douleurs dorsales et du nerf sciatique sont effectivement très en lien avec ce que je vis depuis de nombreuses années…

Je pense que je lirai d’autres livres de cet auteur : quelque part, je crois que cela me rassure et m’aide à accepter mon état.

Sinon, j’essaie de ne pas rester enfermée dans le cercle des maux. Si je suis une personne hypersensible, j’ai besoin d’avancer, d’avoir toujours un ou plusieurs objectifs. C’est ce qui m’aide à tenir le coup !

Et j’ai deux grands objectifs que j’espère pouvoir mener à bien !

Le premier concerne ma formation en sophrologie. Elle ne va pas tarder à commencer et j’espère qu’elle me permettra d’apprendre à me détendre et à gérer la douleur, dans un premier temps.

Le second objectif est plus en lien avec mes occupations quotidiennes et quelques créations que j’aime réaliser. Je ne vais pas développer le sujet aujourd’hui car je ne suis sûre de rien pour le moment (et c’est fou le manque de confiance que j’ai !), mais j’espère pouvoir bientôt vous en parler de façon un peu plus approfondie !

En attendant de vous retrouver lors d’un prochain article, sur votre blog ou le mien, je vous souhaite une belle semaine !

Et j’en profite pour terminer avec une photo de ma dernière orchidée en fleurs : je suis si heureuse de cette floraison, ça faisait deux ans que je l’attendais !!! Ma fille me l’avais offerte pour ma fête, alors j’y tiens !

Prenez soin de vous surtout ! C’est si essentiel !

25 réflexions au sujet de « Septembre 2021 et confidences… »

  1. Merci pour le courage que tu as de partager tes problèmes de santé et tes difficultés. Vivre avec la douleur et se sentir seule parfois avec elle, car de l’extérieur l’on ne voit rien… oui je connais. À la douleur physique s’ajoute souvent la douleur morale. Le rôle de l’entourage est alors primordial car si nos proches ne peuvent pas comprendre que l’on a mal, alors qui le peut ?! J’espère donc que tu es bien entourée. Pouvoir poser un diagnostic sur les maux est pour aussi essentiel pour comprendre, accepter, soulager et soigner. Je souhaite que ton rdv avec la rhumatologies sera concluant. Bon courage, bises.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Anne. Ce que tu dis là est exactement ce que je vis : souffrir sans que personne ne puisse rien voir… Et cette incompréhension des gens aussi… Pas tous, heureusement ! Mais c’est vrai que le moral en prend parfois un coup…
      Et je sais que tu comprends ce que je ressens ! Merci pour ton soutien !
      Bises !

      Aimé par 1 personne

  2. Hello Odile, toutes ces douleurs que tu exprimes sont effectivement insupportables à la description j’ai pensé au nerf sciatique sans avoir la suite, tu as subi une série d’examens mais je comprends que tu voudrais qu’on t’aide, car ces douleurs sont bien présentes. La sophrologie t’aidera peut-être j’espère beaucoup que la solution arrive gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Joëlle. Oh oui ! Comme j’aimerais avoir la solution ! Il y a parfois des moments où je n’en peux vraiment plus… Mais je refuse de me laisser abattre. J’espère également trouver des solutions ou tout au moins des pistes… C’est long, ce qui rend parfois les choses épuisantes, mais j’essaie de garder espoir 🙂
      Bises et belle journée !

      J'aime

  3. Coucou la miss,
    Comme je peux comprendre ton ressenti face aux douleurs que tu ressens au quotidien ! Tu as eu le courage de les exprimer, je comprends que ton moral puisse être en dent de scie !

    J’espère de tout coeur que ta formation en sophrologie puisse t’aider et que ton Rdv chez la rhumatologue sera concluant !

    Prends bien soin de toi,
    Des bisous et belle soirée !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Val ! Exprimer ces douleurs m’aident à prendre de la distance avec elles et à accepter cet état également. Ce cheminement n’a pas été simple et certains jours sont plus difficiles que d’autres…
      Merci pour ton gentil commentaire et ton soutien !
      Plein de bisous et belle journée !

      Aimé par 1 personne

  4. Hello ma belle,
    J’espère que tu vas vite aller mieux.
    Comme tu l’expliques si bien les douleurs parlent et je connais très bien le livre que tu lis ! Il m’a souvent aiguillé pour comprendre…
    Malgré les douleurs je vois que tu as des projets et c’est essentiel pour avancer. Je te souhaite beaucoup de réussite.
    Gros gros bisous et belle après-midi.
    Christèle

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Christèle,
      Merci pour ton gentil commentaire; ça fait du bien de ne pas se sentir seule… Oui mes projets m’aident et j’essaie de tenir bon (même si parfois, je l’avoue, je me demande si ça sert à quelque chose…)
      Très belle fin de semaine à toi et plein de bisous !

      J'aime

  5. Coucou Odile, que de mauvaises douleurs!!! Je n’avais pas suivi toutes tes péripéties médicales, j’en suis navrée pour toi! Je trouvais curieux cette absence:-(
    Parfois le corps effectivement lancent des appels que nous n’entendons pas ou auxquels nous ne voulons pas prêter attention!
    Merci pour tes messages sur mon blog toujours pleins de mots gentils!
    Prends bien soin de toi!
    Bon courage, bises fleuries!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un plaisir de te retrouver et tu sais comme j’apprécie tes articles et tes belles photos 🙂
      Merci à toi pour ton gentil commentaire. Oui je suis persuadée que mon corps exprime tout ce que je garde à l’intérieur… Le plus difficile est d’en parler : tout le monde ne comprend pas ça… Et puis, il faut trouver LA solution, et ce n’est pas toujours simple !
      Cela explique en partie mon absence et mon manque de régularité sur les réseaux : je voudrais en faire plus mais parfois je manque totalement de motivation…
      Merci d’être passée me lire en tout cas ! Je te souhaite un beau week-end à venir ! Bises !

      J'aime

  6. Coucou. C’est vrai que d’attendre le bilan médical a du être vraiment stressant pour toi. Et malheureusement de t’entendre dire ce genre de choses, c’est difficile quand tu souffres « en vrai » physiquement. Quand j’ai eu 10 ans j’ai eu mal aux jambes, ma maman m’a emmené voir des tas de médecins et tous ont dit « votre fille fait semblant, c’est dans la tête », ma maman était tellement triste … et au final depuis qq années on a mis un nom sur ce que j’ai c’est « le syndrome des jambes sans repos » et j’en souffre encore aujourd’hui (j’ai 45ans)! Parfois non ce n’est pas dans la tête…
    C’est super cette formation que tu commences, ça va te faire un bien fou de t’occuper à autre chose, qqch qui te plait. Bravo en tout cas pour ton article, il n’est pas toujours facile de se confier.
    Je te souhaite une belle soirée et je te l’ai déjà dit mais si tu as envie de papoter … tu peux m’envoyer des messages 🙂
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,
      Ah oui j’en ai entendu parler de ce syndrome des jambes sans repos ! C’est bien malheureux que tu aies dû attendre si longtemps pour avoir ce bilan… Je sais bien que ce n’est pas dans la tête mais, tu vois, j’en arrive quand même à me dire « Heureusement que j’ai vraiment des hernies pour que les gens puissent me croire ! » Parce que, quand les douleurs m’empêchent de dormir, de marcher, de préparer à manger… je sais bien que je ne les invente pas ! Heureusement, aujourd’hui, certains médecins sont plus attentifs et j’ai la chance d’avoir un kiné formidable, très à l’écoute, et grâce auquel je tiens le coup !!!
      Merci pour ton soutien toujours présent : ça fait tellement de bien de savoir que l’on peut se confier à quelqu’un !
      Bises et très bon week-end à toi !

      Aimé par 1 personne

    1. C’est super si tu as pu en faire aussi ! J’ai vraiment hâte et, mon rêve serait d’en faire mon métier par la suite : je suis persuadée que je pourrais ainsi m’épanouir ! Mais la route est longue et les reconversions professionnelles sont loin d’être simples…
      Bises et bon week-end !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s